Trois femmes contre Mornal

Candidats à Petit-Canal

« Je suis contre les femmes… tout contre », a plaisanté Sacha Guitry, le dramaturge expert en figures de style. À Petit-Canal, il en sera autrement à l’occasion des élections municipales de mars 2020. Ce serait plutôt : « Nous sommes contre Mornal, toutes contre… »
Elles sont, en effet, trois à vouloir chasser Blaise Mornal de la mairie qu’il a ravi à Florent Mitel en 2014. Évidemment, elles diront qu’elles n’ont rien contre l’homme, mais elles s’opposent à sa politique. Fabienne Kichenassamy-Guerrier, Axelle Kaulanjan et Ketty Takour-Mardivirin sont les trois femmes qui ont décidé d’ébranler les certitudes du plus jeune maire de l’archipel.

KICHENASSAMY-GUERRIER, L’ANCIENNE AMIE

Il y a six ans, Fabienne Kichenassamy-Guerrier célébrait la victoire de Blaise Mornal, qui mettait ainsi fin à 31 ans de règne (1983-2014) de l’un des derniers maires communistes de l’archipel. Mais très rapidement elle devait quitter le navire de la majorité municipale et sa fonction d’adjointe au maire. Elle avait estimé, à l’époque (dès 2015), que le projet pour lequel elle avait été élue, avec l’équipe majoritaire, n’était pas celui qui était appliqué et qu’il n’était pas question qu’elle reste juste pour le mandat. D’où son départ.

TAKOUR-MARDIVIRIN, L’OPPOSANTE D’EXPÉRIENCE

Elle n’a même pas rejoint les rangs de l’opposition dans lesquels se trouvait Ketty Takour-Mardivirin. C’est cette dernière qui défendra les couleurs de l’ancienne majorité municipale avec le soutien du Parti communiste guadeloupéen et de Croire en la Guadeloupe, parti dont elle est une référente. Ce sera la voix de l’opposition au conseil municipal, avec le soutien de l’ancien maire, dont elle a été adjointe, et de son mouvement local, La Force de l’expérience.

KAULANJAN, LA CARIBBEAN BOSS LADY

L’autre femme engagée dans cette bataille, c’est Axelle Kaulanjan, initiatrice du mouvement Elle s’engage, porté par le réseau Caribbean Boss Lady.
Pour ces municipales, elle a mis en pratique ses compétences en communication notamment avec son fascicule présentant 15 propositions pour Petit-Canal.
Avec ces trois femmes aux trousses, Mornal ne sera peut-être pas aussi à l’aise que Blaise sur la falaise, même s’il peut encore profiter d’une situation financière relativement correcte grâce au pactole que Florent Mitel lui avait laissé dans les caisses.
LA LISTE DES CANDIDATURES POTENTIELLES MISE À JOUR LE 10 JANVIER 2020.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*