Participation en baisse par rapport à 2014

Participation aux élections
Le premier tour des élections municipales et communautaires est clos depuis 18 heures, ce dimanche 15 mars 2020. Et première indication : la participation est en baisse par rapport à 2014 selon les premiers chiffres indiqués par la préfecture et les différents médias guadeloupéens répartis dans les communes. Selon la préfecture, il était de 43,86 % à 17 heures, soit neuf points de moins que le score de 2014 (52,06 %) à la même heures. Le taux définitif devrait confirmer cette tendance.
Pourtant à la mi-journée, le taux de participation, était estimé à 22,17 %, presque équivalent celui qui avait été enregistré à la même heure lors des élections municipales de 2014. Il était 22,97 %.

MENACE SUR LE DEUXIÈME TOUR ?

Principale explication à cette baisse de participation : la menace du coronavirus. Mais il se pourrait que l’ardeur des électeurs qui avaient prévu d’accomplir leur devoir de citoyen cet après-midi, ait été freiné par les doutes émises par les médias nationaux sur un possible report du deuxième tour, relayant ainsi l’avis de Yannick Jadot et Marine Le Pen. On ne devrait pas être fixé avant mardi, après l’avis des scientifiques.
L’annonce d’Annick Girardin, ministre des Outre-mer, en milieu d’après-midi, a peut-être eu également un impact sur cette participation.
La ministre a, en effet, tenu, ce jour, une réunion de travail avec l’ensemble des préfets et des agences régionales de santé (ARS) de Guadeloupe, Guyane, Martinique, La Réunion, Mayotte, Saint-Barthélémy, Saint-Martin et Saint-Pierre-et-Miquelon afin d’évaluer l’application des mesures de prévention, de lutte contre la propagation du virus et de protection des plus vulnérables face à l’épidémie de coronavirus Covid-19.

DE NOUVELLES MESURES APPLICABLES DÈS CE DIMANCHE SOIR

Du coup, en accord avec le Premier ministre, elle a décidé que les mesures qu’il a annoncé hier (samedi 14 mars 2020) s’appliqueraient toutes à compter de ce dimanche soir dans ces territoires d’outre-mer. Ainsi, « les lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays seront fermés jusqu’à nouvel ordre.»
Et d’ajouter : « Il a été demandé aux préfets, en lien avec les ARS et les élus des territoires, de prendre toutes les initiatives utiles pour adapter ces mesures aux réalités de nos territoires et de mettre en place les mesures complémentaires utiles à la vie quotidienne.»
Pendant ce temps, le scrutin se poursuivait. Il est maintenant terminé, laissant place aux opérations de dépouillement. Reste à savoir à qui profitera cette abstention. On se souvient qu’en 2014, les 40 % d’absentions des électeurs de Basse-Terre, couplés à la division de l’opposition, avait permis à Lucette Michaux-Chevry de l’emporter dès le premier tour avec 56 % des suffrages.

Malgré la menace du coronavirus, cette électrice garde le sourire

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*