Stratégie des Insoumis… sans Sylvain Souchit

Sylvain Souchit
Dans un communiqué de presse daté du 1er mars 2020, les Insoumis de Guadeloupe font part de leur stratégie pour les prochaines élections municipales et communautaires. Ils annoncent qu’ils apportent leur soutien à seize listes dont Réussir Capesterre Belle-Eau, conduite par Camille Edouard. Sauf que Sylvain Souchit, un des piliers du groupe capesterrien du parti de Jean-Luc Mélenchon, que représente Nadège Montout en Guadeloupe, a fait un autre choix. Il a joué perso en acceptant d’être en 7e position sur la liste Continuons Capesterre Belle-Eau ensemble, conduite par le maire divers droite Joël Beaugendre. Tout ce qu’il faut pour semer la confusion dans la tête de l’électeur qui oserait tenir compte de l’étiquette politique pour faire son choix.
Rappelons que Sylvain Souchit avait été le bras droit de Jean-Philippe Courtois en 2014, mais avait, comme d’autres, dont Camille Edouard, abandonné la Nouvelle énergie capesterrienne de l’ambitieux conseiller régional, investi, pour ces élections, par Guadeloupe unie solidaire et responsable (GUSR).
Le groupe des Insoumis de Capesterre Belle-Eau avait, par ailleurs, diffusé une lettre à la population capesterrienne pour dénoncer la politique du gouvernement et de La République en marche (LREM), qui a apporté son soutien à Jean-Philippe Courtois, avant que celui-ci n’y renonce, sans doute par peur de se faire rejeter par une partie de l’électorat capesterrien.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*