Loïc Martol, un nouveau candidat à Pointe-à-Pitre

Loïc Martol, candidat aux municipales et communautaires à Pointe-à-Pitre
Les Martol à Pointe-à-Pitre, on connaît. C’est une vraie grande famille pointoise. On peut citer feu Marcel, célèbre footballeur du Red-Star des années 1970, aux gestes magiques. Toujours présent et actif il y a Philippe, (frère de Marcel), ancien athlète, devenu directeur départemental du Sport scolaire. Il est aujourd’hui conseiller municipal de la majorité à Pointe-à-Pitre… On pourrait aussi citer la soeur Jeannie, ancienne basketteuse.
Désormais, il faudra s’habituer à un autre prénom : Loïc (fils de… Philippe). Ingénieur dans la sécurité, la qualité et l’environnement, il a coiffé depuis, hier soir (jeudi 12 décembre 2019), au Yatch Club, la casquette de candidat aux élections municipales et communautaires à Pointe-à-Pitre, devant un public important. Et il annonce la couleur.
« Nous ne ferons aucune alliance, aucune action avec l’équipe municipale en place. » Il ne se reconnaît pas non plus dans les figures de l’opposition municipale, même s’il dit être « sensible à certaines de leurs actions individuelles. »
La porte reste donc un tout petit peu entrouverte, mais au vu de cette déclaration de candidature, visiblement fort bien préparée, on sent la détermination de l’homme à aller à la bataille avec son équipe. Son désir : « donner un second souffle à Pointe-à-Pitre, la sortir de l’impasse, lui redonner la place qui était la sienne ».
Voilà une candidature dont on n’a pas fini de parler. Celle-ci vient s’ajouter aux autres déjà bien engagées dans la course vers cette mairie : Jacques Bangou, Claude Barfleur, Harry Durimel, Tania Galvani, Marcel Sigiscar, Marie-Eugène Trobo-Thomaseau.
Loïc Martol dit venir par amour pour cette ville : « La maison brûle. Il y a urgence. Les pyromanes se déguisent en pompiers » et lui, c’est le vrai soldat du feu qu’il faut à la ville. C’est ce message qu’il invite les électeurs à retenir.

POUR EN SAVOIR PLUS
Facebook Loïc Martol

4 Commentaires

    • Surtout pas ce que vous proposez, M. Faddoul ! Cela va nuire au candidat, et ce même si chacun est libre de faire comme vous préconisez. La famille doit se rassembler autour de valeurs éthiques.

  1. C’est la jeunesse, il connaît très bien le tissu pointois et je pense qu’ils sauront, lui et son équipe, mener à bien la ville de Pointe-à-Pitre. Je suis de tout cœur avec eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*