Guy Losbar en pays conquis

Guy Losbar à la fête de Petit-Bourg
Jocelyn Sapotille qui lance des gentillesses à Guy Losbar… Il fallait être à la cérémonie protocolaire de la fête de Petit-Bourg pour l’entendre. C’était hier, jeudi 15 août 2019. Une belle surprise quand on connaît la froideur des relations que les deux hommes ont entretenues depuis les élections municipales et communautaires de 2014. Par conséquent, il fallait se faire pincer pour être sûr qu’on n’était pas en train de rêver, en ce jour de l’Assomption, au palais des sports Laura Flessel.

SAPOTILLE ET LOSBAR ENSEMBLE POUR LA GUADELOUPE ?

Jocelyn Sapotille, à la fête de Petit-Bourg
Jocelyn Sapotille à Guy Losbar : « Merci pour ce que vous faites pour Petit-Bourg. Bonne continuation ! ». Claudine Bajazet au public petit-bourgeois : « Vous savez ce qui vous reste à faire en 2020 ».
 
Jocelyn Sapotille, le Socialiste, ami de Victorin Lurel, avait déjà adressé des remerciements extrêmement chaleureux à Ary Chalus, le président de Région. C’était lors de la fête patronale de Baie-Mahault, le samedi 29 juin 2019. Cette fois, il est allé encore plus loin. « On continuera ensemble à faire le travail qu’il faut. (…) Et j’espère que demain, nous aurons une communauté d’agglomération — quel que soit celui ou celle qui en sera à la tête — toujours dans le même état d’esprit, où nous construisons ensemble pour la même population, où nous travaillons ensemble pour la Guadeloupe. »

BAJAZET DÉCLARE SA FLAMME À LOSBAR

Juste avant, une autre Socialiste avait déjà déclaré sa flamme au président de Guadeloupe unie solidaire et responsable (GUSR), en la personne de Claudine Bajazet. Ça pouvait se comprendre. On ne leur connaît pas de différend particulier. Et puis, face à l’armada de candidats qui convoitent son fauteuil de maire de Sainte-Rose, peut-être cherche-t-elle un certain soutien auprès de celui qui pourrait devenir l’homme fort de la Région, avant même 2021 ? Cette perspective n’est pas à écarter si d’aventure, le président Ary Chalus décidait, en 2020, de retourner effectivement au bercail communal, en qualité d’adjoint au maire (voire de maire). Il l’avait annoncé lors de la fête patronale de Baie-Mahault.

UN GOLF DANS LE JARDIN D’EDEN

En tout cas Guy Losbar sait où il va et sur qui il peut vraiment compter. Pour les prochaines années deux grands projets lui tiennent à cœur. Le premier consiste à transformer sa commune en « un véritable jardin d’Eden », en y mettant des fleurs partout. L’opération a déjà commencé. Grand-Savane a été le premier secteur traité. Le prochain sera Prise d’Eau, ce samedi 17 août 2019, à partir de 6 heures. Ensuite les autres (Carrère, Montebello, Bergette, Viard, Juston…) seront pris en compte à partir de septembre.
L’autre grande réalisation à laquelle Guy Losbar tient, c’est celui du golf. C’est une véritable épine d’acacias dans le pied du colosse. Les adversaires de ce projet ont multiplié les actions pour le dénoncer et le faire capoter. Qu’importe ! Il y croit. De surcroît, il a le soutien de son conseil municipal et il sait défendre sa position. Ce sera « un atout économique et touristique pour notre commune », qui n’utilisera que « seize hectares de terres agricoles dont seulement trois sont réellement exploités ». Et puis pourquoi pas ? D’autres territoires plus petits que la Guadeloupe ont deux golfs ou plus.

UN MESSAGE D’AMOUR

D’autres actions seront menées ou sont en voie de l’être pour améliorer le quotidien. Citons, entre autres, en matière de sécurité : la mise en place d’un deuxième poste de police à Prise d’Eau, le recrutement de six policiers et l’installation de 23 caméras de surveillance. Signalons aussi le remplacement des anciennes lampes par des LED, ce qui participe aussi à la sécurité des administrés. A noter également, le relogement de plusieurs familles de Bovis et Bel-Air (zones subissant une forte érosion) dans des logements d’une valeur de 170 000 euros environ, dont ils deviendront propriétaires pour 60 € par mois…
Quelle est longue la liste des réalisations et des projets qui mène aux élections municipales de mars 2020 ! Mais le maire avait tenu à présenter ce bilan à la population et aux associations venues très nombreuses, afin de se projeter dans l’avenir.
« La clé de voûte de notre action est de vous offrir un cadre de vie agréable et des services adaptés à vos besoins, a-t-il conclu. Ce qui nous rassemble, c’est que nous aimons Petit-Bourg et que nous aimons vivre à Petit-Bourg. »
On saura en mars 2020 si l’histoire d’amour se poursuit entre Guy Losbar et ses administrés, mais selon toute vraisemblance, il n’y a pas de doute à avoir…

Dominique Larifla, ancien sénateur, ancien président du Conseil général, ancien maire de Petit-Bourg à la fête patronale de la commune le 15 août 2019
Dominique Larifla a le sourire des beaux jours. L’ancien sénateur, ancien député, ancien président du Conseil général, ancien maire de Petit-Bourg était à la fête patronale de sa commune le 15 août 2019, pour voir rayonner son fils spirituel, Guy Losbar.

Clémence Botino, Miss Guadeloupe 2019-2020
Il y avait du beau monde à la fête patronale de Petit-Bourg, à l’image de Clémence Botino, Miss Guadeloupe 2019-2020.


1 Commentaire

  1. La preuve que l’on peut être en opposition idéologique, socialiste guadeloupéen et socialiste français pour reconnaître un homme et son implication dans la vie de la collectivité.
    En sa qualité d’invité obligé du protocole, lorsque chaque commune organise sa fête votive, Monsieur Sapotille est dans sa fonction et dans son rôle, il y a du savoir-être et du savoir-vivre et de l’élégance chez le chef d’édilité de Lamentin et du président de l’agglomération vis-à-vis d’un vice-président de la Région Guadeloupe.
    Aller voir des éventuelles alliances possibles n’est que spéculation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*