Edouard Delta prêt à rempiler

La mandature 2014-2020 du maire d’Anse-Bertrand, Edouard Delta, a été très difficile. Il fallait gérer le déficit trouvé dans les caisses de la commune mais surtout tenir bon face à la fronde d’une partie de ses anciens colistiers. Ces derniers lui ont, en effet, mené la vie dure pendant de longs mois, lors des séances du conseil municipal. Malgré tout, il s’en sort plutôt bien avec une réduction du déficit budgétaire. C’était un de ses objectifs.
Selon les avis de la Chambre régionale des comptes, ce déficit prévisionnel était de 3 858 748 euros en 2014 (après rectification) et il vient d’être ramené à 434 556 euros en 2019. Ce n’est pas encore l’équilibre mais c’est bien parti.

CANDIDAT NATURELLEMENT

De surcroît, il a pu, avec ceux qui sont restés à ses côtés, mener à bien un certain nombre de projets. C’est donc tout naturellement, qu’hier soir (vendredi 24 janvier 2020) sur le coup de 21 h 15, il a déclaré : « Chers Ansois, chères Ansoises, c’est avec joie et détermination que j’ai l’honneur de vous annoncer que je suis candidat aux élections municipales et communautaires de mars 2020. » Une phrase saluée par un tonnerre d’applaudissements. Et d’ajouter : « Cette décision a été prise en conscience puisque nous étions les uns, les autres et moi-même tous conscients qu’il était impossible de laisser la commune en l’état avec tous les dossiers majeurs et importants qui sont en cours… »
Cette déclaration était une évidence mais ses camarades de la majorité du conseil municipal et ses supporters voulaient l’entendre le dire. C’est chose faite. Dans cette grande salle de réception de La Croix, environ 250 personnes avaient pris place, presque exclusivement des habitants de la commune, tout acquis à sa cause : poursuivre le travail commencé lors de la précédente mandature dont il a fait le bilan. Il n’a pu, en effet, s’empêcher de citer les travaux et projets qui ont été engagés. (Cliquez pour écouter)

POUR UN RETOUR À L’ÉQUILIBRE BUDGÉTAIRE


Entouré de ses fidèles lieutenants, Edouard Delta peut partir à la bataille.
Cette mandature, il n’aurait pas pu la mener à bien sans ses fidèles compagnons. Il n’a pas manqué de les nommer individuellement (cliquez pour écouter) dès le début de son allocution.
Vu les éloges qui lui ont été adressés par les nombreux intervenants qui l’ont précédé, c’était logique qu’il leur rende la politesse.
Ensuite, il a expliqué les motivations de cette candidature : travailler pour les générations actuelles et futures, répondre aux préoccupation de la population et surtout poursuivre le redressement financier pour arriver à l’équilibre budgétaire, avec une nouvelle équipe composée de jeunes et d’anciens qu’il présentera au mois de février. (Cliquez pour écouter)

GAGNER DÈS LE PREMIER TOUR

L’objectif est donc bien de remporter la victoire dès le premier tour car, dit-il : « Le bilan est là. Visible. Palpable. Personne ne peut nier, sous peine de mauvaise foi, qu’Anse-Bertrand a bougé, qu’Anse-Bertrand a changé. Ceci, malgré les freins, les entraves de certains élus dissidents alliés à l’opposition. Anse-Bertrand a besoin de vous. Faites le bon choix et engagez dès maintenant à notre côté. La route est encore longue pour l’épanouissement total de notre commune. Je compte sur votre clairvoyance, pour me guider vers la réussite Anse-Bertrand. Je suis prêt. Nous sommes prêts. Les Ansois nous attendent. C’est pour ne pas les décevoir que je conduirai une liste pour poursuivre l’action engagée. Avec vous nous gagnerons et Anse-Bertrand gagnera. »
Auparavant, il faudra mener campagne face à des adversaires qui ne lui feront aucun cadeau. Deux listes sont annoncées, conduites par Yves Nimias et Daniel Moustache.


Une assistance composée presque exclusivement d’habitants de la commune, tous acquis à la cause de l’équipe sortante.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*