Durimel-Barfleur : l'accord est-il encore possible ?

harry Durimel et ses soutiens
Pour Harry Durimel et tous les candidats qui affronteront Jacques Bangou lors des prochaines municipales, seule une union pourrait garantir la victoire. Pourtant, force est de constater que le grand rassemblement souhaité a du mal à se faire. Le président du groupe Oxygène qui présentait ses vœux à la presse vendredi matin (11 janvier 2020) avait autour de lui une partie de la minorité qui l’avait très tôt rejoint. A savoir : les membres de Lapwent an Mouvman emmenés par Alain Soreze, Alberta Alberi, et Madly Gargar-Paulin, ainsi que deux autres acteurs de l’opposition, Corinne Diakok-Edinval et Sylviane Chalcou. Ces apports renforcent la détermination de la tête de liste, qui assure cependant que les tractations sont toujours en cours avec le groupe de Claude Barfleur.
Harry Durimel annonce un accord imminent avec le leader du Mouvement pour grand Pointe-à-Pitre, mais Claude Barfleur, joint par notre rédaction, confirme seulement que les discussions sont en cours. Mais selon Harry Durimel, l’alternative est déjà en marche car du côté de l’équipe sortante, la division existe aussi, puisque Marcel Sigiscar a aussi fait défection. Les premiers axes du programme de gouvernance ont aussi été dévoilés par Harry Durimel et Alain Sorèze qui ont tenté de rassurer sur leur capacité à réduire le déficit et à ramener la ville sur une pente vertueuse. Maîtrise des dépenses, actions solidaires dans les quartiers, mobilisations des concours financiers privés font partie des moyens qui seraient mis en place.

J.D.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*