POINTE-NOIRE : Elisabeth enfin sur le trône

Camille Elisabeth, maire de PointNoire
Chemise blanche sous veste gris foncé, rehaussée d’une cravate bleue à rayures diagonales… En cet après-midi du samedi 23 mai 2020, Camille Elisabeth est en tenue de soirée, au palais des sports de Pointe-Noire. C’est jour de gloire pour l’infatigable militant politique, actif sur le terrain depuis les années 1980 aux côtés de feu Marcel Esdras (maire de 1983-1988) et de Claude Guillaume (1988-2001), puis militant dans l’opposition face à Félix Desplan (2001-2013) avant de savourer cette victoire le 15 mars 2020, au détriment de Christian Jean-Charles, qui brille par son absence, lors de ce conseil d’installation.

ÉMOTIONS MAXIMUM

À cause de la crise du coronavirus, Camille Elisabeth a dû attendre plus de neuf semaines pour prendre possession de ce fauteuil de maire. Seul candidat tête de liste parmi les élus du premier tour à avoir triomphé d’un maire en place, il n’est pas peu fier. Il obtient le droit de s’y installer avec les 23 voix de son équipe, contre les quatre absentions de l’opposition.
Il exprime sa satisfaction lors de son discours. (Cliquez pour écouter)
Cependant, c’est l’émotion qu’on retiendra lorsqu’il évoquera le déroulement de la campagne, sa famille puis la mémoire de ses parents et grands-parents. (Cliquez pour écouter)

« UN MANDAT DE DÉFI »

Les mots sont expulsés avec douleur de sa gorge nouée jusqu’à ce qu’il se tourne vers l’avenir. Cet avenir qu’il doit désormais préparer avec son équipe. Il la présente sous les applaudissements du public, dans lequel ont pris place le député de la circonscription Max Mathiasin, le président de Région Ary Chalus et son vice-président et maire de Petit-Bourg, Guy Losbar, son binôme au conseil départemental et maire de Deshaies, Jeanny Marc. D’ailleurs, même son ancien adversaire, l’ancien sénateur Félix Desplan, désormais en retrait de la vie politique, a répondu à l’invitation.
Sont également présents l’ancien maire Claude Guillaume et l’ancienne conseillère générale, Brigitte Jean. Avec ces personnalités venues l’encourager, il semble bien entouré pour relever ce qu’il qualifie de « mandat de défi ». (Cliquez pour écouter)

UN PROGRAMME HERCULÉEN

L’occasion pour lui de rappeler succinctement les grandes lignes de son programme : revitalisation du bourg en s’appuyant sur les chantiers-écoles, développement touristique tourné vers la mer et la montagne, accompagnement vers l’agriculture vivrière, réactivation des travaux de l’école de Baillargent avec le concours de la Région, préparation des dossiers de réhabilitation et de mise aux normes parasismiques des écoles d’Acomat et de Mahaut, réouverture par le Département du dossier de la caserne des pompiers, interpellation de la communauté d’agglomération pour qu’enfin la médiathèque soit équipée et mise à disposition de la population et que la déchetterie de Petite-Plaine soit inaugurée… (Cliquez pour écouter)

RENDEZ-VOUS DANS SIX ANS

« Y’a aura du donmbré » comme dirait l’ancien champion cycliste Saturnin Molia, avant d’escalader les terribles côtes de Baillargent et de Gommier. Pour l’instant Camille Elisabeth, l’ancien entraîneur de Marie-José Pérec et professeur d’éducation physique et sportive est au pied de la montagne. Aura-t-il suffisamment de souffle pour la gravir, après tant d’années de lutte pour conquérir le pouvoir municipal ? Il peut compter sur ses jeunes équipiers, dont un certain Boris Carène, triple vainqueur du Tour cycliste de la Guadeloupe, disposé à faire l’aller-retour entre la selle du vélo et son nouveau siège de conseiller municipal. Rendez-vous dans six ans ?

Liste des élus du conseil municipale et résultats du premier tour

L’équipe des adjoints

1er adjoint : Nicole de la Réberdière épouse Ramillon

2e adjoint : Merlin Mélane

3e adjoint : Louisette Cabrion

4e adjoint : Albert Kamoise

5e adjoint : Géraldine Albert

6e adjoint : Patrick Carène

7e adjoint : Lyndsée Procida

8e adjoint : Harold Robert

Hommage à deux grandes dames

Au cours de cette cérémonie d’investiture, Camille Elisabeth a rendu hommage à deux grandes dames. D’abord Huguette Sérèmes, son soutien indéfectible, qui a salué la victoire de son poulain en faisant une bise à son écharpe. Puis Léone Bertimon, ancienne championne de France et recordwoman du lancer du poids, dont la corpulence ferait penser d’abord à une spécialiste de la course ou du saut. Cette Pointe-Noirienne détient le record de France en matière de titres de champion en athlétisme (douze titres en plein air, neuf en salle). Cela méritait une ovation. C’est sa famille qui avait accepter d’échanger son terrain contre une autre parcelle afin de permettre que soit construit le hall des sports dans lequel s’est déroulé ce conseil municipal d’installation. D’où les remerciements du nouveau maire.


Huguette Sérèmes, très heureuse.

Ovation monstre pour Léone Bertimon.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*